Page 2 sur 2

Re: est-ce que j'existe pour de vrai ?

Publié : Jeu 26 Juin 2014, 21h52
par Dest_in
Hypothèse philosophique numéro 1 : nous n'existons que si les autres existent également, comme un ensemble dynamique (comme le fait de crier dans l'espace, ce n'est pas possible). Sans les autres il n'y a pas de soi. :roll:

J'avais déjà lu des choses sur la dépersonnalisation, mais je ne suis pas très convaincue. Quand a en discuter avec un médecin... Je n'en vois pas l'intérêt. Je n'ai aucune confiance en eux, à part prescrire des médocs... Ça peut en effet être dangereux, mais depuis toutes ces années, je n'ai pas vraiment eu de problème.

J'ai tenter de réfléchir au sujet avant de poster cette réponse : et bien non, je n'arrive pas à identifier de facteur déclenchant plausible. La piste est que ceci survient (mais pas à chaque fois heureusement) lors de phase de pseudo ennui intellectuel (au réveil, en voiture, devant la télé, lorsque j'étais en cours...). Par contre (et là c'est beaucoup plus régulier) ça arrive lorsque je commence à réfléchir à l'ordre de l'univers, de la vie, de notre apparition, de notre future disparition... Ça ne m'apporte aucun stress ni angoisse, plus une sorte de fascination, et ensuite je perds pied.

Re: est-ce que j'existe pour de vrai ?

Publié : Jeu 26 Juin 2014, 21h57
par Ysilne
Dest_in a écrit :Hypothèse philosophique numéro 1 : nous n'existons que si les autres existent également, comme un ensemble dynamique (comme le fait de crier dans l'espace, ce n'est pas possible). Sans les autres il n'y a pas de soi. :roll:

Ubuntu ? :mrgreen:

wikipédia a écrit :Le terme ubuntu est souvent lié au proverbe « Umuntu ngumuntu ngabantu » signifiant approximativement : « Je suis ce que je suis parce que vous êtes ce que vous êtes », ou d'une manière plus littérale : « Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ».

Re: est-ce que j'existe pour de vrai ?

Publié : Jeu 26 Juin 2014, 22h49
par Dest_in
Je connaissais pas =D pas mal résumé!

Re: est-ce que j'existe pour de vrai ?

Publié : Ven 27 Juin 2014, 15h12
par Laurent MB
Dest_in a écrit :J'avais déjà lu des choses sur la dépersonnalisation, mais je ne suis pas très convaincue. Quand a en discuter avec un médecin... Je n'en vois pas l'intérêt. Je n'ai aucune confiance en eux, à part prescrire des médocs... Ça peut en effet être dangereux, mais depuis toutes ces années, je n'ai pas vraiment eu de problème.


:? Disons que ça m'inquiète un peu si tu perds pied. Dans ce genre de cas, est-ce que des choses précises te feraient reprendre contact avec toi-meme? Je m'explique, être dans sa tete, ça arrive à tout le monde, faire des chsoes machinalement, sans y penser, etc. Je marche souvent dans la rue sans y penser, et parfois je ne me rappele plus vraiment du trajet. Par contre, si une voiture me foncait dessus, je sais que je réagirais. Est-ce que toi tu réagirais?
C'est vraiment ce qui peut ere inquiétant, que ce soti de la dépersonalisation, du somnambulisme, quoique ce soit, ce qui est important c,est la place et l'ampleur que ça prend. Si tu es comme ça 10 minutes par jour, ok; si tu es comme ça 10 heures par jour, moins ok.
Aussi voir l'évolution, si c'est stable ou si ça empire.

Ça arrive à tout le monde d'être dans la lune, mais ça fait une différence si tu es sur la lune de la terre, sur une lune de Saturne, ou sur un astéroide à la dérive. :roll:

Re: est-ce que j'existe pour de vrai ?

Publié : Ven 27 Juin 2014, 23h35
par Dest_in
Hum... Disons que spontanément la première réponse qui me viens à l'esprit pour être tout à fait honnête serait "je m'en fou un peu de perdre pied et tant mieux" mais ce n'est guère constructif (pardon de mon honnêteté...)

Je distingue deux choses qui s'imbriquent.
Il y a en effet la phase du "je n'existe pas et j'en suis persuadée", qui se résume à ne pas être réellement dans son corps, mais comprendre ce qu'il se passe autour. Par expérience, si j'ai des gens autour de moi, ça ne dure pas très longtemps, ça part plutôt tout seul. Par contre j'admets m'être déjà coupée pour me prouver que j'existais vraiment (parce que seule chez moi et personne autour) :euh: bon certes, là ça peut potentiellement déraper, peut être. La durée de ces phases... C'est fluctuant, de quelques minutes une fois par mois, à plusieurs jours d'affilés régulièrement.
Après le plus gênant c'est plutôt les gros moment de vide, où j'admets n'avoir aucun contrôle, aucun souvenir, ni aucune idée de la fréquence. Mais bon vu que ça m'arrive en présence de personne (c'est comme ça que je sais que ces trous existent), je ne dois pas avoir un comportement étrange, où ça aurait déjà fait flipper quelqu'un =D . Donc objectivement, je ne pense pas que cet état soit dangereux, même s'il est vrai que je n'en sais rien.

si une voiture me foncait dessus, je sais que je réagirais. Est-ce que toi tu réagirais?

:roll: bon là ok, ça ce n'est pas clair. Vu que je peux rester dans mon lit à attendre une preuve que j'existe vraiment, j'imagine que je pourrai aussi rester figée devant une voiture. Après si mon inconscient reste quand même branché, ça devrait le faire (j'imagine). En même temps j'ai un caractère un peu "joueur" donc rien ne me garanti non plus que dans un état disons "normal" je ne m'amuse pas à voir si la voiture s'arrête ou pas :well:

Pour finir, ok, je pense que je te rejoins au global, ça peut être dangereux, mais je ne l'applique pas forcément à ma personne.

Re: est-ce que j'existe pour de vrai ?

Publié : Sam 28 Juin 2014, 08h47
par Morpheen
DSO

Re: est-ce que j'existe pour de vrai ?

Publié : Sam 28 Juin 2014, 15h09
par Ysilne
Pour info, la dépersonnalisation est une facette des troubles dissociatifs. Il existe un autre aspect : la déréalisation.
Si le premier est plutôt l'impression de ne pas être réel, le deuxième concerne plus l'environnement, l'entourage.

Re: est-ce que j'existe pour de vrai ?

Publié : Sam 28 Juin 2014, 16h41
par Dest_in
Point de vue purement théorique, j'estime qu'il est moins dommageable de se trouver dans des situations de dépersonnalisation que de déréalisation.
Dans la première, la perte de contact se passe entre soi et soi. Donc si une réalité est a prouver, ceci ne concerne que soi.
Dans la seconde, c'est l'environnement et l'entourage qui fait l'objet de la non existence. Pour moi c'est beaucoup plus gênant de concevoir cette situation. L'idée de pouvoir faire du mal à quelqu'un parce qu'il n'existe peut être pas :? Bof.

À final, l'impression de ne pas exister n'est dommageable qu'envers soi même, donc à la fin c'est un choix personnel d'agir ou non, pour régler ce "problème"

Re: est-ce que j'existe pour de vrai ?

Publié : Sam 06 Sep 2014, 15h43
par abcouxyz
Dans le même genre de truc bizarre, des fois c'est comme si mon corps et mes membres (généralement mes bras) sont déconnectés. Je m'explique: par exemple je vois mes bras posés sur mes cuises mais j'ai la sensation qu'ils sont dressés en l'air genre j'essaie de toucher le plafond.
Une explication??

Je précise je sais pas c'est peut être lié que je suis diagnostiquée psychoaffectivite bipolaire et post trauma