Page 1 sur 2

Sans confiance

Publié : Sam 17 Sep 2016, 21h03
par Songerie
Rien n'est vraiment clair chez moi, et surtout pas ma manière de m'exprimer.


Je ne sais pas mentir, mais suis incapable de dire la vérité. Parce que décrire mes émotions, mes sentiments autrement que par des images est un combat perdu d'avance.

Plusieurs fois, j'ai dit à ma psychologue, si vous posez la bonne question, vous aurez la réponse, elle avait apprit à comprendre ma gestuelle.. Nous avons fait un bout de chemin ensemble, chaotique, mais j'ai eu un réel progrès. Je nous faisais confiance..


Mais voilà fin Juin elle est partie en retraite et la nouvelle, sans être une jeunesse reconversion oblige n'en est pas moins fraichement diplômée dans ce domaine.

Stagiaire je l'avais eu plusieurs fois comme observatrice, et elle me plaisait bien.

Mais voilà force est de constater qu'elle ne me convient pas ..

J'ai l'impression, la désagréable impression qu'elle est comme beaucoup, à la recherche du coupable idéal.. celui qui m'a poussée dans la dépression.

Parce que pour elle tout est absolument normal, tout vient des autres.


Je devrais être contente d'apprendre que finalement je vais bien... malheureusement je ne considère pas que le manque de communication qui m'a amener à tenter l’autolyse soit réellement normal.

Ce manque d'ouverture, de confidence et un handicape que je ne supporte plus, qui me cause du tort. Je suis incapable de communiquer avec le corps médical, de décrire mes symptômes, mes douleurs, de demander des détails sur un diagnostique que d'ailleurs je n'obtiens que rarement, souvent refoulée au fond de l’éternel "vous somatisez madame", je vous conseille un suivi psychiatrique.

Alors certes j'ai fait de réels progrès avec mon homme. Je pouvais roder dans la cuisine les bras croisés pendant des heures, voir des jours avant qu'il ne me dise "qu'as tu à me dire ?" s'en suivait des heures, voir des jours avant que je ne sois capable de lui parler ...

Maintenant, je lui dis " Il faut que je te parle ", et quelques heures voir quelques jours après, j'arrive à le faire.


Mais sauf avec mon généraliste j'en suis toujours incapable devant un médecin, la psychiatre en fait partie, la psychologue aussi. Je ne leur fais pas ou plus confiance, et je ne peux donc pas leur faire confidence.

Bien que je sois incapable de mentir, je suis ressortie de chez la psychiatre avec l'impression d'être un énorme malentendu sur patte, encore une fois de ne pas avoir de légitimité, de prendre la place de quelqu'un de plus méritant !

A quoi bon continuer avec une telle défiance ?

Le 27 septembre je suis convoquée pour une expertise médicale, pour une éventuelle reconnaissance comme handicapée.. Depuis que j'ai reçu la convocation, c'est la panique. Pour moi la pire des choses qui pourrait m'arriver, serait que je me blesse devant l’expert .. La meilleure des chose que je lui parle avec sincérité !

Merci de m'avoir lu .. :facepalm:

Re: Sans confiance

Publié : Dim 18 Sep 2016, 00h35
par Lious
Pour l'expert, est-ce que tu pourrais envisager d'arriver avec un papier écrit contenant les infos les plus importantes et / ou des images pour décrire la façon dont tu vis au quotidien ?

Ptet con mais bon, je poste au cas où.


Pour ta psychiatre, je ne saurais trop quoi te dire.
Est-ce qu'elle a conscience de l'intensité de cette défiance ?

Re: Sans confiance

Publié : Dim 18 Sep 2016, 19h11
par Songerie
Pour la psy je ne sais pas, je ne pense pas ..

Pour les images je vais y réfléchir .

Merci Lious

Re: Sans confiance

Publié : Mer 21 Sep 2016, 13h31
par MissyF
C'est (pour ma part) toujours difficile de trouver les bonnes personnes du corps médical.
Depuis mes 14 ans, je n'ai rencontré que 3 psychiatres de valables, qui m'ont fait avancer.

Pourquoi ne pas mettre tes images en mots ? Ou tes mots en images ?
C'est ce que j'ai fait lorsque j'avais du mal à communiquer.

Bon courage !

Re: Sans confiance

Publié : Mer 21 Sep 2016, 18h25
par Songerie
Tout simplement parce que je n'en suis pas capable . :facepalm:

Re: Sans confiance

Publié : Jeu 22 Sep 2016, 02h23
par Lious
Est-ce que si tu vois des mots, tu es capable de dire "ah celui là oui il me correspond" ? C'est à dire, à défaut de pouvoir le trouver spontanément toi même, est ce que tu peux le reconnaître ? Ou bien est ce que ça fait partie du problème également ?

Je pensais que si tu sais reconnaître certains mots, tu prends une image qui te semble correspondre et tu demandes à d'autres personnes de te faire une description des émotions que ça évoque... Ca pourrait donner deux trois trucs utiles.



Autre question mais à la fois bizarre et compliquée : Quand tu te retrouves comme ça à ne pas réussir à t'exprimer, est-ce que tu as l'impression que c'est vide dans tes mots et donc tu peux rien dire parce que t'as rien à dire, ou bien c'est très flou et tu ne peux pas démêler tout ce qui arrive en même temps, ou bien peu importe que tu saches ou pas ce que tu ressens tu ne voudrais de toutes façons pas en parler par manque de confiance (en l'autre, en toi, je sais pas) ou autre, ou bien autre raison ?

Parce que j'ai lu deux choses dans ton premier message : l'incapacité à t'exprimer sur ce que tu vis (symptômes et autres), et la défiance face au personnel soignant.
Ces deux choses sont-elles liées ?
L'incapacité vient de la défiance, la défiance vient de l'incapacité, les deux, c'est indépendant, c'est flou, c'est diantre-Lious-t'as-rien-compris, autre ?

Re: Sans confiance

Publié : Jeu 22 Sep 2016, 12h52
par Songerie
Oui j ai comprit ce que tu veux dire . Je vais réflechir et voir si je suis capable detrouver des indices .. des pistes ..
Merci

Re: Sans confiance

Publié : Lun 26 Sep 2016, 21h04
par Songerie
C'est demain ... :?




Et je n'ai rien su préparer .... :facepalm:

Re: Sans confiance

Publié : Mar 27 Sep 2016, 11h01
par Lious
Pensées pour toi aujourd'hui avec ton rdv.

Re: Sans confiance

Publié : Mer 28 Sep 2016, 10h29
par Songerie
Ouff c est fait . Suis contente j ai réussi à ne pas me salopper les avant bras .....

Re: Sans confiance

Publié : Dim 23 Oct 2016, 12h00
par Songerie
Voilà, je reviens vers vous, pour un autre sujet, enfin un dérivé de mon absence de ressenti..

J'ai changé de travail, depuis le premier septembre je suis AVS- AESH .. oui vous avez bien comprit je travaille en France.

La je suis en vacances pour 15 jours, mais je me suis battue 3 semaines pour que la psychiatre et mon médecin ne me mettent pas en arrêt maladie.
La psychiatre voulant même me faire hospitaliser tellement suis fragile. Et j'ai conscience d'être en danger..
Mais me mettre en arrêt signifierait que je ne travaillerais probablement jamais plus ..

Je l'ai rencontrée Jeudi dernier, elle me revoit jeudi 3 Novembre pour faire le point niveau épuisement ..


L'autre jour je lui au demander s'il y avait une différence entre un épuisement nerveux, et une dépression, et elle m'a répondu que foncièrement non et que les traitements sont les mêmes ..

Mais la ou j'aurai besoin de votre aide c'est qu'elle m'a demander si c'est une fatigue psychique , nerveuse, ou plus physique, et je suis incapable de faire la différence.

Comment je pourrais trouver des indices ? Avez vous des idées .. Comment fait on pour surmonter l’alexithymie ?

Merci de m'avoir lue :-)

Re: Sans confiance

Publié : Dim 23 Oct 2016, 13h03
par Ysilne
Sans certitude :
-faire la liste des sources d'épuisement ? Ca pourrait permettre de voir dans quelle catégorie se trouve ce qui est le plus important.
-sais-tu ce qui t'aide la plus à te reposer, pour voir là aussi si c'est plutôt du sommeil, de l'inactivité, du calme, autre chose.

As-tu tenté des échelles de mesure de l'épuisement ? Celle de Freudenberger, par exemple. Ca peut te donner des indices.

Sinon, lire et te renseigner sur ces sujets pour mieux les cerner, et voir dans quoi tu te reconnais.

(Et sinon, le sensoriel, c'est classé dans quel type de fatigue ? :euh: )

Re: Sans confiance

Publié : Dim 23 Oct 2016, 13h33
par Songerie
Vais essayer de trouver l'échelle de Freudenberger;;

Si non qu'est ce que tu entends par sensoriel ?

Deja je travaille depuis la deuxième semaine avec des boules de cire dans les oreilles , et même ainsi le bruit m'étouffe encore ..

:-)

Re: Sans confiance

Publié : Dim 23 Oct 2016, 13h41
par Songerie
J'ai trouvé, c'est pour déceler un éventuel Burnout .. J'en ai déjà fait un en 2010, puis je me suis lentement enfoncée dans la dépression, jusqu'à la TS en 2012 ..qui m'a valut mes deux mois d'HP... :-(

Re: Sans confiance

Publié : Dim 23 Oct 2016, 14h01
par Ysilne
Celle de Freudenberger est plus générale que celle de Maslach, les deux sont pour le burnout, mais la première n'a pas de questions directes sur l'emploi.

Par sensoriel, c'est justement l'épuisement dû au bruit, à la luminosité, ou autres sens. J'ai du mal à voir ça comme un épuisement physique/nerveux/psychique. Quand il y a trop de bruit, je considère que je suis en surcharge neurologique, mais je ne sais pas trop si c'est adapté.