Hospitalisation ?

Ici vous pouvez discuter de tout ce qui concerne directement l'automutilation, mais aussi de ce qui n'a pas sa place ailleurs.
Lullaby_Death
Messages : 22
Inscription : Jeu 30 Juil 2015, 05h13

Hospitalisation ?

Messagepar Lullaby_Death » Jeu 06 Août 2015, 05h12

Bonjour,
J'ai 13 ans et Je me mutile depuis mes 11 ans. Plus ça va, plus caca empire avec cette année une tentative de suicide qui a terminé par une perte de conscience. (personne ne la su)
Insomnies et TCA sont aussi de la partie.
Je suis HPI et peu renseignée sur le sujets mais je pense que c'est la base de mes problèmes (hyperemotivite, difficulté à trouver sa place...)
Mon amie s'est fait hospitalisée pour automutilation sachant qu'au moment de son hospitalisation j'allais encore bien, Je sais que maintenant mon état est presque pire que le sien.
Maintenant après quelques mois d'hospitalisation elle va beaucoup mieux alors Je me demandais si 10 jours d'hospitalisation ne pourraient pas m'aider à aller définitivement mieux.
Vous en pensez quoi ? Et si c'est une bonne idée quelle est la procédure ?
En attendant vos reponses
Lullaby

Avatar de l’utilisateur
Songerie
Messages : 934
Inscription : Dim 01 Juil 2012, 08h18

Re: Hospitalisation ?

Messagepar Songerie » Jeu 06 Août 2015, 07h21

Allez mieux, certainement même si je ne me focaliserai pas sur les 10 jours...
Moi j'y suis restée plusieurs mois, mais au final cela à créé assez de répit dans ma tête de radis creux pour aborder le problème avec la petite flamme de l'espoir que je ne savais plus percevoir.

Si tu espères un coup d'éponge d'une hospitalisation si courte, tu risques d'être déçue, par contre si tu en attends un coup de pouce pour avancer dans ton cheminement et ta psychothérapie, oui cela te sera probablement profitable.

Couper le contact, à été à la fois effrayant et salutaire. de toutes façons je n'avais plus vraiment de choix. cela faisait suite à une TS mais c'était une hospi volontaire donc pas en secteur fermé...

Pour la procédure, je ne sais pas vraiment, c'est allez très vite, la psychiatre à téléphoné à l'hospy un jeudi soir , le samedi matin j’étais là bas..

Je ne te dis pas fonce c'est que du bonheur, mais je pense que si tu en parles c'est que dans ton esprit tu as fais le chemin qui te permettra d'en recevoir les bienfaits.
Chaque grain de lumière, Pour un grand rayon de soleil.

Quando mi dicono ... " non sei normale" mi guardo attorno ... ci penso... tiro un sospir di sollievo e rispondo... E meno male !

Avatar de l’utilisateur
Ysilne
Administrateur
Messages : 6251
Inscription : Mer 19 Mai 2004, 04h26
Contact :

Re: Hospitalisation ?

Messagepar Ysilne » Jeu 06 Août 2015, 09h55

Est-ce que tu peux en parler à ton amie, pour savoir comment ça s'est passé, à quel point ça l'a aidé, etc ? Est-ce que ce serait la même structure pour toi ?
Les hôpitaux sont très différents les uns des autres. Il y en a qui sont très humaines et aident vraiment. D'autres, d'après les retours que j'ai lu, que je ne conseillerai pas.
L'hospitalisation seule ne résout pas tout. Ca peut te permettre de faire une pause, de faire le point, de tester un médicament si nécessaire. Mais ça ne changera pas ta vie, et parfois le retour est difficile.
Si tu penses que ça pourrait t'aider, tu devrais en parler. Ici, déjà, c'est bien, mais aussi à ton amie, à ta psy si tu lui fais confiance, puis à tes parents si tu es décidée.
La douleur qui se tait n'en est que plus funeste.
RAC. Androm. III, 3.

Avatar de l’utilisateur
olp
Ancien modérateur
Messages : 2171
Inscription : Mar 31 Oct 2006, 21h05
Localisation : Belgique

Re: Hospitalisation ?

Messagepar olp » Jeu 06 Août 2015, 15h23

J'ai une expérience très négative de l'hospitalisation psy. Mais ce n'est qu'une expérience. J'y suis restée 10 jours, sortie contre avis médical, moins bien qu'avant... Bref. J'étais pas prête, complètement paumée, on m'a forcé la main, et j'ai très mal vécu la perte de contact et de contrôle, justement. Me retrouver sans possibilité d'am, infantilisée, enfermée, au milieu d'adolescents avec qui je me sentais si cruellement en décalage, avec l'impression d'être folle. Celle aussi que cette hospitalisation, loin d'y être une solution, consacrait en quelque sorte mon état, le figeait et le rendait grave et irréversible...Les derniers jours j'étais paralysée d'angoisse, franchement suicidaire et j'avais tellement mal...

Pèse le pour et le contre, et, comme dit Ysilne, renseigne-toi le mieux possible et demande conseil.

Je pense qu'il faut surtout te poser la question de ce que tu en attends, exactement. Je veux dire, pragmatiquement, parce que "aller mieux" reste j'imagine la finalité.
"O douleur! ô douleur! le Temps mange la vie
Et l'obscur ennemi, qui nous ronge le coeur
Du sang que nous perdons croît et se fortifie"
Ch. BAUDELAIRE--Les fleurs du mal--l'Ennemi

Lullaby_Death
Messages : 22
Inscription : Jeu 30 Juil 2015, 05h13

Re: Hospitalisation ?

Messagepar Lullaby_Death » Sam 08 Août 2015, 15h56

Jen ai parler a mon amie passé un temps mais elle est allée dans plusieurs hôpitaux dont celui de psychiatrie le plus réputé de la région. Moi ça serait sûrement dans le premier hôpital dans un service de pédiatrie Je pense. Et le comble c'est que Je veux faire mon stage de 3èmes La bas

Avatar de l’utilisateur
Lious
Messages : 1901
Inscription : Lun 25 Mai 2009, 15h51

Re: Hospitalisation ?

Messagepar Lious » Sam 08 Août 2015, 20h58

Comment imagines-tu passer ton temps là-bas, dans l'idéal ? Quelles activités, quel encadrement, etc.
"Il n'y a pas de circonstances fâcheuses. Il n'y a que des fâcheux. Et tu dois leur passer dessus. Tu as bossé aux urgences, mec. Tu sais que dans la vie, il n'y a que les paranoïaques qui survivent..." - Z.

Lullaby_Death
Messages : 22
Inscription : Jeu 30 Juil 2015, 05h13

Re: Hospitalisation ?

Messagepar Lullaby_Death » Lun 10 Août 2015, 01h38

Je sais pas tout ce que Je veuxc'est pouvoir continuer Les cours

Avatar de l’utilisateur
Laurent MB
Ancien modérateur
Messages : 3970
Inscription : Sam 22 Jan 2005, 20h38
Localisation : relocated

Re: Hospitalisation ?

Messagepar Laurent MB » Mer 12 Août 2015, 16h02

Avant une hospitalisation, est-ce que déjà tu es suivie par un psychiatre et un psychlogue? Aurais-tu accès à des groupes de soutien à cet hopital sans besoin d'etre hospitalisée?

Une période dédiée aux soins eut aider énormément. Dans mon travail, en 1 mois, on change radicalement nos patients. D'un atre côté, certains hopitaux n'offrent rien meme si tu y restes des mois..

Comme dit plus haut, demande à ton amie ce qui l'a aidée là-bas. Parfois le fait d'etre hospitalisé force la famille à se rendre compte du trouble, la personne n'a plus besoin de se cacher, et ça aussi ça aide beaucoup (et peut e faire sans hospitalisation)
Chaque mort m'amoindrit; chaque sourire me grandit.

[Si je vous aide, remerciez-la].

Lullaby_Death
Messages : 22
Inscription : Jeu 30 Juil 2015, 05h13

Re: Hospitalisation ?

Messagepar Lullaby_Death » Ven 14 Août 2015, 04h24

M'a famille refusé de se rendre compte du trouble et Je suis pourtant suivie par une psychologue.
Mon amie n'aime pas l'hôpital et elle va sûrement y retourner et ne trouve Rien qui l'aide à part les antidépresseurs.
Je ne peux pas non plus avoir de groupe de soutien malheureusement

Avatar de l’utilisateur
MissyF
Messages : 448
Inscription : Jeu 30 Juil 2015, 16h27

Re: Hospitalisation ?

Messagepar MissyF » Ven 14 Août 2015, 11h32

J'ai longtemps été en clinique. Le plus long séjour à été 9 mois et le plus court 2 mois.

Là j'ai pu trouver de l'écoute. Pas toujours bien sûr mais j'ai eu de la chance de tomber sur 2 psychiatres formidables.
Je déteste aller en clinique. Mais je me suis rendue compte que j'en avais réellement besoin. Et le fait de parler, de verbaliser ce que je ressens par rapport à mes AM me fait du bien.

Je ne suis pas sortie de l'AM, mais au moins je peux en parler sans tabou maintenant. Cela m'a permis aussi de mieux cerner le pourquoi de mes mutilations. Pourquoi je me mutile autant ?

J'avance donc dans ma thérapie.

Quand on se fait hospitaliser (ce n'est que mon avis) il faut se laisser porter et faire confiance.

Je crois en la parole libératrice. Mettre des mots sur ses souffrances.

Bon courage à toi !
Aujourd'hui construit demain.


Revenir vers « Principal »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités

cron