Page 3 sur 4

Re: Adulte surdoué, troubles associés et idées reçues

Publié : Jeu 14 Mars 2013, 23h37
par suldrun
Je voulais juste dire : Merci pour ce post, cela me fait réfléchir...
Je répondrai certainement plus en détail plus tard, quand j'aurai vraiment compris si je suis ou non HQI... Disons que je connais mon QI ("Champagne" ironique que j'avais dit au psy au milieu de larmes quand il me l'avait annoncé, pour me prouver gentiment que, non, je n'étais pas nulle...), mais c'est tout.

Voilà un post qui ne sert à rien ! :-P
Merci encore, je suivrai ce topic

Re: Adulte surdoué, troubles associés et idées reçues

Publié : Mer 05 Août 2015, 04h17
par Lullaby_Death
Bonjour
J'ai fais le test a 8 ans et j'ai aujourd'hui 13 ans.
On ne m'a rien expliqué, on m'a juste dit que j'étais surdoué et que j'étais, au niveau de l'échelle Weschler à 146.
Bien sur Je n'ai eu aucune idée de ce que ça voulait dire.
Aujourd'hui mes amies voient ça comme un avantage permanent (Oui forcément avec 18 de moyenne sans Rien faire Je peux comprendre) mais c'est faux et ça m'embete qu'elles pensent ça. Seule ma surveillante comprend.
Bref tous les préjugés évoqués dans ce post sont vrai et tout le post est vrai

Re: Adulte surdoué, troubles associés et idées reçues

Publié : Mer 05 Août 2015, 07h07
par Songerie
Cela sera probablement un avantage quand tu seras plus grande.. quand l'age aura gommer les différences entre ton développement physique, les attentes de tes amis et ton potentiel intellectuel.

Être surdoué, précoce, avoir sauter plusieurs classes à l'école, si c'est le cas, te mets dans une situation ou tes camarades de classe sont des personnes plus âgées, qui n'ont pas nécessairement l'envie de faire des amitiés avec le petit génie qui se développe en toi.
Et parallèlement les enfants de ton age n'ont pas non plus envie d'être amis avec le petit génie qui te pousse à évoluer avec plusieurs années d'avance.


J'avais un pote qui avais sauté 3 classes à l'école, son parcours scolaire à été un calvaire. et le pire est que si tu étais handicapé mental tu recevrais pour cela un soutient particulier alors que lorsque tu présentes un haut potentiel c'est vogue la galère...

Alors gardes à l'esprit que tu as la chance d'avoir deux amies, de ton age ou proche, et les amis comme ont dit n'ont pas de prix..

Je te souhaite de trouver la sérénité. Image Image

Re: Adulte surdoué, troubles associés et idées reçues

Publié : Mer 05 Août 2015, 10h48
par Dest_in
:well: je ne suis pas certaine qu'à l'âge adulte cela devienne nécessairement un avantage. J'ai beaucoup lu sur le sujet, et il y a un nombre de préjugé hallucinant sur le HPI.
Il y a énormément de HPI qui sont en échec scolaire contrairement a ce qu'on pourrait croire. Parce qu'ils s'ennuient, que le système n'est pas adapté.
Être HPI, ce n'est pas juste avoir des facultés/possibilité en plus. C'est avoir un fonctionnement différent. Par exemple, certains sont plus sensible sensoriellement parlant. C'est un mode de pensé parfois différent. C'est l'incompréhension de la norme et du monde actuel.

Je ne sais donc pas si on peut dire qu'être HPI est ou peut devenir une chance. C'est ne pas correspondre a la norme.

Est ce que ta psy est habituée au HPI? Est ce que t'intéresse à ce sujet pour te comprendre mieux? Cerner tes specificites? Et essayer d'évoluer plus aisément dans ce monde? T'es parents ce sont ils renseigné sur le sujet?

Il y a plusieurs site et livre sur ce sujet (plus ou moins bon certes). Mais ça pourrait t'intéresser et t'aider a comprendre ce qu'il y a derrière.

Être différent, c'est toujours mal perçu. Mais si on sait en quoi on est différent, on peut essayer de comprendre.

Re: Adulte surdoué, troubles associés et idées reçues

Publié : Mer 05 Août 2015, 12h09
par olp
Certaines caractéristiques sont plus faciles à vivre à l'âge adulte, je trouve. Certains aspects sociaux sont également plus gérables. Le décalage entre l'émotionnel et l'intellectuel est peut-être moins marqué. Et puis c'est comme tout: on s'habitue avec le temps, on comprend mieux certaines choses, son propre fonctionnement, on prédit mieux les situations problématiques, et celles qui seront faciles à gérer.

Par contre, comme Dest_in... non, je ne pense pas que ça devienne nécessairement et naturellement un avantage à l'âge adulte. En tout cas pas un avantage "pur"; probablement un avantage en certains domaines, surtout si le potentiel se plie facilement à l'exigence scolaire, mais assorti de difficultés et de particularités. Il y a peut-être une question d'entourage aussi. Même en imaginant un enfant surdoué dont le comportement et la sensibilité ne changent pas en grandissant, peut-être que l'entourage des adultes est plus tolérant que celui des enfants. Et des adolescents.

On m'a fait le même coup, me filer un chiffre et zéro explication, le tout à l'âge de 8 ans. C'est pas cool. J'imagine que maintenant tu as pu trouver quelques ressources pour t'aider.

Re: Adulte surdoué, troubles associés et idées reçues

Publié : Mer 05 Août 2015, 12h58
par Dest_in
Je suis d'accord qu'à l'âge adulte tu peux mieux comprendre et que tout ce qui est compliqué est peut être plus rationnalisé. Mais j'imagine que ça dépend aussi de l'entourage, de la perception, de la personne elle même. Si ça ne s'est pas très bien passé pendant l'enfance et à l'adolescence, ça marque. Et a l'âge adulte, il peut rester certains comportement, automatisme, sentiment... Que la société accepte mal.

En lisant pas mal sur le sujet, je trouve qu'on informe généralement mal les parents et les enfants. J'ai l'impression qu'on n'explique pas réellement ce qu'il y a derrière.et que les mythes du petit génie reste dans l'imaginaire collectif à l'âge adulte. :well:

Re: Adulte surdoué, troubles associés et idées reçues

Publié : Jeu 06 Août 2015, 05h05
par Lullaby_Death
Ma psy sait et c'est la seule qui prend en compte le fait que Je suis différente.pour mes parents Je suis juste plus mature mais pas différente. Et ils ne comprennent pas que mes soucis pourraient venir de la.

Re: Adulte surdoué, troubles associés et idées reçues

Publié : Jeu 06 Août 2015, 10h01
par Ysilne
Tu penses que tu pourrais leur expliquer ou leur faire lire/voir quelque chose à ce sujet ?

Re: Adulte surdoué, troubles associés et idées reçues

Publié : Jeu 06 Août 2015, 16h23
par Lullaby_Death
Non ils sont comme mes amis, il ne peuvent pas concevoir que ça peut être source de problème

Re: Adulte surdoué, troubles associés et idées reçues

Publié : Jeu 06 Août 2015, 16h34
par Morpheen
sorry :oops:

Re: Adulte surdoué, troubles associés et idées reçues

Publié : Jeu 06 Août 2015, 17h32
par Tuc
Lullaby_Death a écrit :Non ils sont comme mes amis, il ne peuvent pas concevoir que ça peut être source de problème


J'ai l'impression que dans le cas de la douance, la plupart des gens ne voient que l'aspect "intelligence et facilité" et occultent le reste... Les stéréotypes ont vraiment la dent dure... :|
Si tes parents refusent de t'entendre, peut-être peuvent-ils entendre ce qu'en pense ta psy ? Si tu lui fait part de tes difficultés et qu'elle est un minimum calée sur le sujet (je croise les doigts :roll: ), elle devrait pouvoir t'aider dans ta relation avec tes parents...

(je suis en retard, mais bienvenue au fait ;) )

Re: Adulte surdoué, troubles associés et idées reçues

Publié : Jeu 06 Août 2015, 22h13
par Morpheen
Les stéréotypes ont vraiment la dent dure... :|


Coucou touti :cou:

Omg que vuiii Tuc, deja qu'il y aura pas si longtemps etre gay etait selon le dsm considere comme maladie "a guerir" :heink: *soupir* ( :-x pour les categories 'intermediaires' :? ou n'entrant pô dans une case fixe-simple-basique...."normale")

edit: et quand tu vois le temps qu'ils prennent pour pondre une nouvelle version, la v5 contient encore de quoi faire les bôôô jours des psy' :facepalm: (et encore on as la chance d'etre en france, pas besoin d'aller loin pour y voir les diffs de traitement, comme en allemagne :pa: ). Mais comme l'indique si justement Ysiline, même en france, y'as des services psy'/HP où juste la notion d'humanité est hmmm *toussote* speciale :yeux:

:chat: *desole :oops: c'etait juste pour une parenthese*
ps: pour rester ds le sujet, juste un conseil, evite la bein connue association Men** mais rien t'empeches de faire "mumuse" en octobre dans une de leurs ID (intelligence days). Tu crois trouver refuge aupres de personnes a peu pres similaires, et dedans, finalement c'est , heu, "pire ... x10¹²" (ou pitoyable, as u wish =D :yeux: )

Re: Adulte surdoué, troubles associés et idées reçues

Publié : Ven 07 Août 2015, 01h24
par Lullaby_Death
Oui mais ma psy ne parle pas à mes parents.
Morpheen, Je n'ai pas réussi à comprendre une seule phrase de ton long paragraphe

Re: Adulte surdoué, troubles associés et idées reçues

Publié : Ven 07 Août 2015, 05h47
par Songerie
C'est l effet Morpheen.... on finit par s y habituer mais j'avoue ne pas toujours comprendre non plus ....

Re: Adulte surdoué, troubles associés et idées reçues

Publié : Ven 07 Août 2015, 10h40
par Ysilne
Morpheen a écrit :et encore on as la chance d'etre en france, pas besoin d'aller loin pour y voir les diffs de traitement, comme en allemagne :pa:

Je ne sais pas pour l'hospitalisation, je ne me suis pas renseignée sur la situation comparée des différents pays.
Par contre, pour les thérapies, la psychiatrie, la prise en charge des troubles psy selon les dernières avancées et surtout dans le respect des avancées scientifiques, la France est parmi les plus mal placés des pays occidentaux. Sans même parler des classifications internationales non respectées, du handicap, des centres d'internements pour adultes déficients, de la scolarité des enfants différents, des placements abusifs des enfants, des internements non moins abusifs des adultes, etc. :well:

Et pour revenir au sujet, le HQI est très mal connu en France. Il est difficile de trouver un professionnel compétent pour passer un test (déjà pour les enfants, alors pour les adultes...). Il n'y a quasi aucune prise en charge. Si un saut de classe est nécessaire, c'est souvent un vrai parcours du combattant pour l'obtenir et ensuite le faire accepter par tout ceux qui jugent facilement.
Il y a très peu d'établissements scolaires adaptés pour les HQI, et ceux qui prétendent l'être ne le sont pas toujours (mais ça fait bien et ça attire du monde).